Bayushi Otado

Au petit matin, deux-cents paysans manifestent devant la maison des magistrats contre les taxes impériales. Le porte-parole plaide sa cause maladroitement répétant par cœur des chiffres qu’il ne maîtrise manifestement pas. La discussion dégénère, la foule devient incontrôlable, jets de pierres contre sort de foudre et coups de katana. 15 morts chez les manifestants.

Depuis  deux jours, Raccourci rapportait aux magistrats que des paysans se rendaient régulièrement dans le quartier marchand.

  • Un entrepôt d’opium légal a été cambriolé.
  • Deux individus ont tué trois gardes et fait fuir les autres.
  • Les malfaiteurs ont détruit l’opium qu’ils n’ont pu emporter et se sont enfuis à cheval puis en bateau.
  • L’un d’eux avez un grand cheval noir.
  • Un netsuke appartenant à Bayushi Otado a été retrouvé sur la scène de crime.

Malgré les pleurs et les lamentations de la marchande Vigilante, qui supplie les magistrats de retrouver les auteurs du braquage de son entrepôt d’opium, les samouraïs décide de rejoindre la Forêt Oubliée.

Garde Tonnerre

Lors des deux jours de voyage, Kuni Doko apprend que le bandit Insaisissable n’attaque que les membres du clan du Scorpion et que son groupe n’est donc pas craint des autochtones.

Grâce aux indications du ronin « Chien enragé », les magistrats trouvent au milieu de la forêt un camp, mais pas de gredins. Non loin, une trappe dissimulée par des feuilles donne accès à une cache souterraine. A l’intérieur, des armures lourdes pourpres appartenant à la garde Tonnerre (garde du gouverneur de la ville).

Chien enragé retrouve la fleur d’un arbre qui ne pousse pas dans les environs. Le vieil herboriste de la famille Asako (clan du Phœnix) identifie une fleur de cognassier qui, dans la Forêt Oubliée, ne pousse que près du Lac Interdit.

Quatre jours après leur départ de la cité, les magistrats retrouvent une ville en émoi. Les champs de pavot aux alentours ont été incendiés et sont encore fumants. Les soldats du feu s’emploient à éteindre les derniers foyers. Selon Kuni Doko le feu a été attisé par le sort d’un puissant shugenja.

Shosuro Jocho

Les magistrats sont reçus par Shosuro Jocho, chef de la garde Tonnerre et fils de la gouverneur Shosuro Hyobu, dans la tour de l’œil oriental. Il leur explique qu’un violent incendie a éclaté au milieu des champs de pavot à quelques centaines de mètres des remparts de la ville. Lorsque les soldats du feu ont voulu intervenir, ils ont été attaqués par des hommes munis des armures de la garde rouge. S’en est suivi une scène ahurissante où gardes rouges réels et déguisés s’entretuaient dans la plus grande confusion.

Les magistrats lui apprennent que les faux gardes sont sans aucun doute les bandits menés par « Insaisissable ».

En rentrant chez eux, les samouraïs sont interpellés par Raccourci qui les prévient qu’un ronin a été payé pour tuer la marchande Vigilante. A l’instant même, devant chez elle.

Shosuru Hyobu

Après avoir traversé la moitié de la ville en courant, les magistrats assiste à une scène étonnante : un cavalier,  no-dashi au clair, un mempo sur le visage charge la fluette marchande. Chien enragé et le bushi Mirumoto lardent de flèches le tueur et Moto Tetsukan lui assène le coup de grâce au sol. La victime est un ronin appelé Gueule-en-biais, nom qui décrit parfaitement son visage portant les séquelles d’un coup de tetsubo.

La marchande Vigilante est sauve mais terrorisée. Elle implore les magistrats de la protéger.

Vigilante révèle aux magistrats que Sochi Sereiyoku est à la tête d’un cartel d’opium qu’elle dirige d’une main de fer. Le clan du scorpion se partage Rokugan. Le cartel Sochi fournit le clan de la Licorne, du Dragon et du Phœnix en opium transformé, tandis que le cartel Bayushi, qui transforme toute son opium dans un fortin à 15 km au nord de la ville, approvisionne le clan du crabe par voix fluviale.  Un troisième cartel approvisionne Otosan Uchi(la capitale) mais la marchande n’en dira pas plus.

Sochi Sereiyoku possède douze laboratoires de transformation d’opium en ville et  six aux alentours. Aucun registre n’existe, seul Vigilante connait tous les stocks, toutes les livraisons, tous les emplois du temps des employés. Elle écrit tous ce qu’elle sait et demande aux magistrats d’organiser sa fuite vers un monastère dans les montagnes du clan du Dragon.

Mais les magistrats ne l’entendent pas de cette oreille. Ils souhaitent utiliser Vigilante comme appât. Escortée par Mirumoto Akihito, Vigilante se rend chez elle. C’est en descendant les escaliers que l’horreur frappe la pauvre marchande. Un vent glacial souffle les bougies. Lorsque Akihito sort de l’obscurité, il traîne par le bras un corps sans tête. Selon Kuni Doko, c’est l’oeuvre d’un maho tsukai et le but du sort qui vient d’être lancé est de garder la tête de la cible en vie.

Les magistrats se rendent chez Sochi Sereiyoku. Mais cette dernière ne souhaite pas les rencontrer. Ils exposent leur problème à la gouverneure Shosuro Hyobu. Après hésitation et réflexion, elle accepte de leur signer un mandat qui leur permet de retourner visiter la shugenja.

Six ronins tentent de les arrêter à coup de sabres dans la cour de la maison Sochi, sans succès. Ils sont tous tués mais le pire est à venir. Sochi Sereiyoku a invoqué un Oni, une créature grisâtre de 300 kg avec six membres et trois pics sur la tête. Le combat est déséquilibré car l’ignominie ne craint pas l’acier mais les pouvoirs spécifiques de Kuni Doko ont un effet dévastateur. Elle prend la fuite, non sans avoir blessé Moto Tetsukan et emporte sur son dos Sochi Sereiyoku, très affaiblie par les sorts qu’elle vient de lancer, «tête dans la jarre» et l’invocation d’oni.

L’oni s’enfuit et disparaît dans la rivière. Mais la shugenja, lardée de flèches, chute et meurt. La tête de vigilante est trouvée dans la maison, dans une jarre, flottant dans un liquide poisseux. A l’aide d’un soufflet pour la faire parler, Sochi Sereiyoku s’efforçait de récupérer les informations indispensables à la survie de son cartel. La place est nettoyée par Sourcils. Les corps sont brûles. L’oni a fui dans l’eau. Le gouverneur demande le renfort de magistrats de jade.

Les entrepôts du cartel Sochi sont démontés et l’opium est confié à la gouverneure. Le cartel Sochi à Ryoko Owari vient de disparaître. Le prix de l’opium flambe, les drogués paniquent, le désordre règne en ville alors que les magistrats se remettent de leur blessure pendant deux jours.

Bayushi Korechika

Ils se rendent ensuite chez Bayushi Korechika afin de s’entretenir avec son fils, premier suspect du cambriolage de l’entrepôt d’opium de Vigilante. La garde, très renforcée a ordre de ne laisser rentrer personne. Le ton est sec, jugé irrespectueux par Kuni Doko, qui pense que l’affront devrait être lavé par un duel entre Moto Tetsukan et le chef des gardes. Le bushi de la Licorne propose premier sang, son adversaire lui rétorque, «à mort, nous ne sommes pas des fillettes».

Moto Tetsukan se rend à Hitsuyu Mura de nuit. A un quart d’heure de cheval, le fortin de 500 m² en bordure de rivière, censé abrité le gros de la transformation illégale d’opium du cartel Bayushi est gardé jour et nuit. Reperé le bushi prend la fuite.

Enfin, Raccourci leur rapporte qu’une embarcation chargée de pavot est partie en fumée quelques kilomètres au nord de la rive. Un témoin se nommant «Crevette», a vu les ballots d’opium s’élever dans le ciel pour rejoindre la rive. Nul doute qu’un puissant shugenja connaissant les sorts de contrôle de l’air et de l’eau était à l’oeuvre. Sur place, on retrouve le bateau calciné et des traces de roues, mais impossible à pister. Le prix de l’opium va encore flamber.

Les magistrats décident de traquer Insaisissable. Ils se rendent au Lac Interdit dans la Forêt Oubliée. Après avoir rencontré divers problèmes (attaque de frelon géant, bataille contre un ours, labyrinthe, sort d’illusion…), Kuni Doko, Daidoji Kame et Chien enragé passent un portail de téléportation. Ils se retrouvent dans un vestiaire gardé par deux gardes  rapidement mis hors d’état de nuire. Une porte donne sur une grande salle où trente hommes festoient. Aisément appréhendés les magistrats et le ronin se retrouvent ficelés à une chaise…