Rançonnés

Moto Tetsukan et Yoritomo Tekken reçoivent une missive à la maison des magistrats. S’ils veulent revoir Kuni Doko et Daidoji Kame vivants, ils doivent se rendre à la lisière de la forêt, à une demi-journée de cheval, seuls, avec 1000 koku. Après moult réflexions, ne trouvant pas d’autres solutions, les magistrats se procurent 1000 koku chez Doji Sukumura (contre service) et Ide Baranato (contre intérêt). L’échange se déroule comme prévu, les deux captifs sont sauvés et échappent à une mort atroce par immolation.

La Forêt Oubliée

Un homme masqué

Les captifs ont pu discuter avec Insaisissable qui avait pris le temps de se masquer, laissant toutefois entrevoir une large cicatrice sur son visage. Le brigand s’est montré respectueux, curieux des intentions des magistrats mais aussi maladroit et embarrassé quand il a essayé d’obtenir des informations sur les employés de la maison des magistrats.

Les sens très aiguisés de Kuni Doko lui permettent de conclure qu’Insaisissable appartient au Clan de la Licorne mais qu’il a longtemps vécu à Ryoko Owari.
Les investigations et recherches confirment qu’Insaisissable mène ses troupes comme un samouraï du Clan du Lion et monte à cheval comme un samouraï du Clan de la Licorne.
Il sévit depuis trois ans dans les environs de Ryoko Owari, multipliant les frappes et pièges aux dépens du Clan du Scorpion.  Ses interventions sont toujours intelligemment et soigneusement préparées.

Les magistrats envisagent qu’Insaisissable soit un ancien notable de Ryoko Owari ayant pris le maquis suite à un litige l’ayant opposé au Clan du Scorpion. Peut-être même quelqu’un ayant connu personnellement Asako Chika.

Ikoma Judoshinin exhume des archives la trace d’un duel avorté il y a presque 4 ans entre Otaku Isis, promis à Asako Chika, et Bayushi Takeshi, le champion du terrible Bayushi Korechika. Le duel n’a jamais eu lieu car le samouraï du Clan de la Licorne était souffrant quelques heures avant l’affrontement. Humilié, il quitta la ville et disparut.
Asako Chika, destinée à devenir magistrat d’Émeraude, traumatisée par la perte de son futur époux, ne sera qu’intendante. Questionnée, elle explique qu’elle ne connaît pas Insaisissable et que tout bandit mérite la mort par décapitation.

Les magistrats soupçonnent néanmoins fortement qu’Insaisissable, combattant subtil et éduqué très remonté contre les Scorpions, soit Otaku Isis.  Ce dernier aurait pu défaire Bayushi Takeshi et le mal qui l’a frappé avant le combat ressemble fort à un empoisonnement, ce que confirme l’herboriste Asako Kinto. Son malaise à l’évocation de la maison des magistrats et de ses occupants serait évidemment lié à la présence d’Asako Chika, son ancienne promise.

Une vierge de bataille

Otaku Genshi

Les magistrats rencontrent Otaku Genshi dans une auberge au cœur du quartier noble. La cousine d’Otaku Isis leur dit qu’elle n’a jamais eu de nouvelles d’Isis depuis son départ. Elle aussi est convaincue que son cousin a été empoisonné quelques heures avant le duel.

Sous le regard insistant et envieux de Moto Tetsukan, elle déclare que l’homme qui plongerait son katana dans le cœur du félon Bayushi Takeshi aurait ses faveurs.
Questionnée sur sa sœur Otaku Naishi, elle répond simplement qu’elle n’est pas en ville pour le moment.

L’antre du scorpion

Parallèlement, les magistrats sont invités par Bayushi Korechika. Dans son immense domaine, le daimyo du clan Bayushi à Ryoko Owari se montre froid et direct. Il sait que les magistrats ont connaissance de l’existence de son cartel et de Hitsyu Mura, lieu où il raffine l’opium. Il demande aux magistrats de fermer les yeux sur son trafic et d’innocenter publiquement son fils Otado pour le cambriolage de l’entrepôt de feu Sochi Sereiyoku. En échange, il assure qu’il soutiendra les magistrats. Il a des informations qui peuvent les intéresser, notamment des pistes sur la mort de leur prédécesseur. Les magistrats acceptent l’accord et commencent à répandre la rumeur selon laquelle  Otado est innocent.

Vol et mise en scène

En pleine nuit, les représentants de l’Empereur sont alertés de l’attaque d’un entrepôt d’opium appartenant à la famille Bayushi. L’opium non raffiné a été aspergé d’un liquide graisseux et rendu inutilisable. Deux samouraïs Bayushi qui gardaient l’entrepôt et conq travailleurs sont retrouvés morts, massacrés à l’arme blanche. On retrouve le cadavre d’un Garde Tonnerre égorgé sur la scène de crime alors même qu’il semble ne rien avoir à y faire.  Daidoji Kame analyse les traces mais ne peut replacer ce corps dans le déroulement des événements. Sourcil analyse le corps de Shosuro Sikayu, car c’est son nom, et conclura que le coup à la gorge a été porté post mortem, mais il ne parviendra pas à comprendre ce qui a tué le Scorpion. Une rapide enquête à la Tour de l’œil où est stationnée la garnison à laquelle appartenait Sikayu n’apportera aucun nouvel élément.
Bayushi Korechika et Shosuro Jocho se rendent sur les lieux. Ils ne s’adressent pas la parole mais la tension entre les deux hommes est à son paroxysme.

Embrasement

L’Oni de Ryoko Owari

Alors que la fête en l’honneur des 200 ans de la mort de Shiba Goro bat son plein, les comédiens retracent la vie du héros dans un théâtre monté pour l’occasion sur la place centrale du quartier des marchands, un immense incendie éclate à quelques centaines de mètres. Sur place, des Gardes Tonnerres accusent des samouraïs du cartel Bayushi d’être responsables de l’incendie. La situation dégénère rapidement. Un combat fratricide et sanglant s’engage sur fond d’entrepôt en flammes. Shosuro Jocho et Bayushi Korechika s’affrontent violemment.

Les magistrats repèrent alors un homme sur le toit d’un bâtiment qui contemple la scène, un shugenja selon toute vraisemblance, sans doute à l’origine de ce chaos. Le fuyard parvient à s’échapper mais est blessé par Moto Tetsukan.

Attiré par les flammes, le sang et la rage des combattants, l’oni no Rubai, immunisé au feu, jaillit de l’entrepôt et attaque les samouraïs qui passent à sa portée. Kuni Doko, affronte la bête, qui le blesse, et le met en fuite. Alors que Shosuro Jocho s’apprête à porter le coup de grâce à Bayushi Korechika, vaincu, un magistrat s’interpose et détourne le coup fatal. L’oni approchant, le combat est interrompu et Korechika, quasiment inconscient, est emmené hors de portée de l’effroyable esprit de l’outremonde. Dans la confusion, les magistrats affrontent des Gardes Tonnerres dont trois ne survivront pas.

Alors que tout le monde quitte la scène, le feu gagne les bâtiment adjacents. Personne ne s’emploie à l’éteindre, l’irruption de l’oni a fait fuir combattants et soldats du feu. Les magistrats ramènent Bayushi Korechika, inconscient, à sa maison dans le quartier noble. Nul doute que le Scorpion se trouvera fort débiteur à leur endroit.